annonces et infos arlette laguillier !

     
   
retour à la page d'accueil !    

 

 

infos arlette laguillier !

 

 

 

Arlette Yvonne Laguillier est une femme politique française d'extrême gauche, appartenant au mouvement Lutte ouvrière.

 

Famille

Arlette Laguiller est née le 18 mars 1940 à Paris, dans une famille ouvrière des Lilas marquée par la guerre et les bombardements. Sa mère, catholique, lui fait faire sa première communion. Son père manœuvre et athée, aimait à se définir anarchiste et lui transmet son goût pour la lecture : enfant elle s’invente des maux de gorge pour pouvoir rester à la maison avec un livre. A cette époque, elle forge ses premières notions politiques. Elle obtient un BEPC au collège des Lilas avant de commencer à travailler dans une agence du Crédit lyonnais à 16 ans comme mécanographe. En 1963 elle est mutée au siège central et y reste durant toute sa vie professionnelle en tant qu'employée et militante syndicale. Elle part à la retraite en 2000.

Carrière politique

En 1960, elle a 20 ans et participe à sa première action, contre la guerre d'Algérie. Elle adhère au PSU avant de rejoindre l'organisation trotskiste Voix Ouvrière. Elle milite à la CGT dans les années 1960 et en est écartée pour ses idées révolutionnaires. Après la révolte étudiante et la grève générale de mai-juin 1968, les organisations d'extrême gauche dont Voix Ouvrière sont dissoutes par décret du Général De Gaulle. Elle participe à la formation de Lutte Ouvrière le 26 juin 1968 puis elle est choisie à 33 ans pour en être la porte-parole nationale aux élections législatives de 1973. L’année suivante éclate la grève qui de février à avril s’étendra à tout le secteur bancaire. Avec ses camarades elle convainc la majorité des grévistes du siège à l’idée de la grève active, dirigée par les employés combatifs eux-mêmes, organisés au travers de comités de grèves qu’ils ont eux-mêmes élus. La grève sera un succès. Ce même mois d’avril, à nouveau comme porte-parole de Lutte Ouvrière, elle deviendra la Première femme candidate à l'élection présidentielle.

Militante syndicale, militante révolutionnaire, militante politique, elle est reconduite chaque année dans ses fonctions de porte-parole de Lutte ouvrière et représente le mouvement à toutes les élections. Elle ne donne pas de consigne de désistement au 2ème tour pour "ne pas cautionner la politique des gouvernements de gauche". Toutefois il y a eu des exceptions "sans réserves mais sans illusion" pour le deuxième tour du 19 mai 1974 puis du 10 mai 1981 qui a vu la victoire de François Mitterand. Députée européenne de 1999 à 2004, ses interventions au Parlement Européen se sont tournées contre les mécanismes capitalistes et la loi du marché, contre la diminution des salaires et des minima sociaux. Elle y a appartenu au groupe Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique (GUE/NGL) et était membre de la commission de l'emploi et des affaires sociales, membre suppléante de la commission de développement et de la coopération, et membre suppléante de la délégation à la commission parlementaire mixte UE-Lituanie.

Dates importantes

* 1960, elle adhère au PSU.
* 1962, déléguée de la CGT.
* 1965, exclue de la CGT comme trotskiste. Adhère à FO dont elle devient déléguée syndicale.
* 1968, Création de Lutte Ouvrière (LO) dont elle devient membre du bureau politique.
* 1971, candidate aux élections municipales dans le XVIIIe arrondissement de Paris.
* 1973, candidate aux élections législatives.
* 1974, Première femme candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 595 247 voix (2,33% des suffrages).
* 1979, candidate aux élections européennes, tête de liste LO/LCR qui obtient 3,09% des suffrages.
* 1981, candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 668 057 voix (2,30% des suffrages).
* 1988, candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 1,99% des suffrages.
* 1995, candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 5,3% des suffrages.
* 1998 - 2004, Conseillère régionale d'Île-de-France.

* 1999 - 2004, députée européenne.
* 21 avril 2002, candidate à l'élection présidentielle, elle obtient 5,72% des suffrages et se place en cinquième position sur les 16 candidats présents à ce premier tour.
* 2004, candidate sur la liste LO-LCR aux élections européennes
* 2007, sera candidate à l'élection présidentielle.

Le 5 décembre 2005, Arlette Laguiller déclare que sa candidature à l'élection présidentielle de 2007 devrait être la dernière et qu'une jeune militante de Lutte Ouvrière lui succèdera la fois suivante. Selon elle, « un vivier de jeunes femmes (...) peuvent jouer ce rôle ».

Ouvrages

* Moi, une militante. 1974.
* Une travailleuse révolutionnaire dans la campagne présidentielle. 1974.
* Il faut changer le monde. 1988.
* C'est toute ma vie. 1996.
* Paroles de prolétaires. 1999.
* Mon communisme. Plon, 2002.

Anecdote

* Alain Souchon lui a dédié une chanson qui porte son nom Arlette Laguiller.

Participations TV

France 2, mots croisés, présenté par Arlette Chabot,10 février 2003 (archives INA)

 

Bibliographie

* La vraie nature d'Arlette, François Koch, Éditions du Seuil 1999, collection Contre-enquête, ISBN : 2020370581.
* La Véritable histoire de Lutte Ouvrière : Entretiens avec Christophe Bourseiller, Robert Barcia, Denoël, 2003, Denoël impacts, 326 pages, ISBN 2207254224


gnu free documentation License.wikipedia.org

 


 


 

 

liens :

segolene royal

profession de foi Fabius

profession de foi Royal

profession de foi Strauss-Khan

presse du 6 au 10 octobre 2006

presse du 11 au 18 octobre 2006

presse du 19 au 24 octobre 2006

biographie marie-georges buffet

biographie jean-marie le pen

biographie françois bayrou

biographie ségolène royal

biographie arlette laguillier

dgse

biographie jean-pierre chevènement

biographie nicolas hulot

encyclopédies

biographie corinne lepage

rumeurs et humeurs sarkozy

rumeurs et humeurs le pen

actualité des médias

référencement